Industeam - Rejoignez l'aventure

Article paru dans le magazine Capital

(https://www.capital.fr/)

Lire l'article au format PDF

Industeam Group, ensemblier industriel spécialisé dans les équipements de production, est un acteur mondial en plein développement. Thierry Franceschetti, fondateur et PDG, appelle les talents à le rejoindre pour conquérir le monde.

Lorrain dans le coeur et dans l’âme, Thierry Franceschetti, né à Algrange, a fondé, en 2006, le groupe Industeam sur des valeurs fortes : le goût de l’effort, le respect et le partage. « Ce sont celles de la Lorraine, un pays riche de sa multiculture, celles des immigrés polonais, portugais, italiens..., et de ses savoir-faire industriels développés depuis des décennies : chimie, aciérie, sidérurgie, automobile... », affirme le dirigeant, qui ajoute : « Avec notre implantation en Alsace, nous comptons, parmi nos clients, de nombreux acteurs de l’industrie agroalimentaire et de la transition énergétique. »

Cette multiculture, profondément ancrée dans l’ADN de l’entreprise, est une force qui lui permet de conquérir le monde. « Notre monde n’a pas de frontière », confie T. Franceschetti. En effet, Industeam Group, au-delà de ses 17 implantations dans l’Hexagone, réalise de nombreux projets à l’international et s’est doté d’un site de fabrication en Roumanie. « Notre client historique, Michelin, reprend ses investissements en Amérique et nous avons été retenus pour une seconde ligne de production de son usine au Mexique », confirme le PDG.

De 4 collaborateurs en 2006, Industeam en compte aujourd’hui 700 pour un chiffre d’affaires 2022 estimé à 100 M€. Et les projets sont nombreux. « L’industrie française a le vent en poupe et notre carnet de commandes se remplit à vue d’oeil. Pour soutenir ce développement, nous invitons les jeunes talents de la région à nous rejoindre », annonce le PDG.Le digital et le virtuel n’ont rien d’incompatible avec le monde industriel.

Alors, jeunes Lorrains, rejoignez Industeam dans l’aventure industrielle !

L’entreprise, classée parmi les 1% des meilleures en termes de RSE, soigne ses collaborateurs : formation, rémunération très attractive, primes, participation aux bénéfices... « Nous avons reversé 33% de notre EBITDA* à nos salariés en 2021 », précise T. Franceschetti qui, pour conclure, veut tordre le cou aux préjugés concernant l’industrie. « Cet univers ne ressemble en rien à celui de nos aïeux ! Les usines sont propres, technologiques... et l’avenir est à créer ! », affirme-t-il.

*EBITDA, en français, pour bénéfi ce avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement